Sélectionner la page

Manga : 6 idées de séries pour débuter (à partir de 12 ans)

Manga : 6 idées de séries pour débuter (à partir de 12 ans)

Voici des idées de séries manga accessibles à partir de 12 ans et plus. Bah oui l’ami, douze ans, logiquement t’as le droit de voir des films un peu moins « enfantins » et c’est pareil pour les mangas.

A lire aussi : des idées de séries manga pour débuter à partir
de 8 ans, de 12 ans, de 14 ans de 16 ans et même pour les parents !

One Piece - manga

« One Piece », de Eiichiro ODA.

Ne pas lire « One Piece » c’est un peu un sacrilège, c’est LE manga le plus vendu au monde et le shonen par excellence (si tu avais un peu suivi, « shonen=manga pour ado ») ! Je ne sais pas si je dois vraiment le présenter, mais pour ceux qui vivraient dans une grotte, « One Piece » narre l’histoire de Luffy, un jeune garçon dont le rêve est de devenir le Seigneur des Pirates. Une série qui grandit avec nous tout du long (puisqu’elle compte plus de 80 tomes et qu’elle est toujours en cours de parution) et qui fera passer de bons moments qu’on soit grand ou petit. Personnages totalement déjantés, super-pouvoirs totalement fous, humour loufoque, une histoire extrêmement riche en émotion et en sensations fortes et proposant un univers vaste et fourmillant de détails… La série rassemble vraiment tous les éléments d’un bon shonen, d’un bon manga et tout simplement d’une bonne série. Comme le disait un célèbre penseur (moi), « One Piece, c’est la vie ! ».

Le petit plus, véritable phénomène. Impossible de passer à côté de cette série tant elle est devenue incontournable (version papier, version animée, long-métrage, jeux-vidéo et une multitude de produits dérivés), « One Piece » est presque un phénomène de société au Japon avec plus de 2 millions d’exemplaires vendus à chaque nouveau volume. Impressionnant par sa longévité, la série a encore de beaux jours devant elle, dixit l’auteur lui-même.

La série est disponible chez Glénat (6.90€/tome), le volume 80 vient de paraître. Une série qui devrait finir sa course aux alentours des 120 opus d’après le mangaka (info à prendre avec des pincettes), donc un investissement conséquent.

Food Wars - manga

« Food Wars! », de SAEKI/TSUKUDA/MORISAKI

Puisque les thèmes possibles sont infinis, je te présente une série culinaire (oui, c’est pour toi mon ami gourmand) ! Le rêve de Soma ?! Devenir un excellent chef cuisinier et reprendre l’affaire familiale. Pour cela, il décide d’intégrer une prestigieuse école culinaire où seuls 10% des élèves sont diplômés. Le chemin risque d’être long et semé d’embuches pour notre héros prêt à tout pour atteindre son but. Honnêtement, j’ai eu du mal avec les débuts de la série, je trouvais ça un peu poussif, mais je dois reconnaître que plus on avance dans l’histoire, plus je trouve que les auteurs trouvent le bon tempo. Si le scénario est typique d’un shonen, avec le but à atteindre, les difficultés à surmonter, les amitiés et inimitiés, la série est servie par des graphismes qui mettent vraiment l’eau à la bouche. Un bon petit shonen à boulotter sans modération et 100% garanti sans impact sur les kilos !!

Le petit plus, un thème universel. Il y a la musique, le sport, mais il faut reconnaître que la cuisine reste aussi un moyen de réunir et parle vraiment à tout le monde, peu importe d’où l’on vient, les origines ou les religions.

La série est disponible aux éditions Delcourt/Tonkam. Treize tomes sont d’ores et déjà parus et la série est toujours en cours de parution au Japon et dépasse déjà la vingtaine. Il t’en coutera 6.99€ pour te procurer un tome.

kuroko's basket - manga

« Kuroko’s Basket », de Tadatoshi FUJIMAKI.

Après avoir bien mangé, un peu de sport s’impose non ?! Là aussi, beaucoup de sports ont droit à une version papier même les plus improbables. Pour changer du football, je vous suggère celui-ci qui est centré sur le basketball (comme l’indique fortement son titre). Fraîchement inscrit dans un club de basket-ball, le brulant Kagami s’intègre plutôt bien dans sa nouvelle équipe, mais quid du timide Kuroko ?! Pas très brillant lors de ses débuts, il paraît qu’il fait partie de la « Génération Miracle » !

Bien souvent, les mangas sportifs sont extrêmement linéaires dans leur construction narrative. Aussi, j’ai été surpris à l’époque d’être vraiment piqué par cette série qui apportait beaucoup de fraîcheur, notamment en intégrant beaucoup d’humour et des scènes de vie de l’équipe. La galerie de personnages est riche et nombreux sont ceux, hauts-en-couleurs, que tu pourras découvrir. Bien entendu, le plus important, en dehors des relations entre les personnages et des valeurs qu’elles inculquent, reste bien évidemment les matchs eux-mêmes. FUJIMAKI, dont c’était pourtant la première série, parvient à rendre les matchs vraiment vivants et fluides. Partant de là, difficile de faire la fine bouche et pour peu, on aurait envie de s’y mettre soi-même.

Le petit plus, le « fun ». « Kuroko’s Basket » c’est du fun à l’état pur. Que ce soit lors des matchs qui vont vraiment à cent à l’heure, ou lorsqu’on s’intéresse aux personnages, tout respire la fraicheur. Les tranches de vie sont bien décrites, l’humour fait toujours mouche, les boutades et même les leçons de vie passent crème.

La série paraît aux éditions Kazé et le trentième et dernier opus de la série sortira le mois prochain. Chaque opus s’affiche au prix de 6.79€/tome.

Switch Girl - manga

« Switch girl », de Natsumi AIDA.

Place cette fois pour une série « girly » (mais les garçons peuvent aussi la lire), avec un shojo manga qui fût une petite révolution lors de sa sortie. Alors que généralement, les shojo, nous présentent de jolies jeunes filles, quasiment parfaites sous tous les angles, « Switch Girl » prend les lecteurs à contre-pied ! Car sous ses airs de fille parfaite, glamour, populaire, Nika passe du « côté obscur » dès qu’elle n’est plus au bahut. Coiffure à l’arrache, jogging, grosses lunettes etc etc… Un secret bien gardé de tous, jusqu’au jour où… Vous l’aurez bien compris, la série de Natsumi AIDA est avant tout une grosse rigolade mais pas uniquement. Si c’est traité avec beaucoup de légèreté, la série apporte tout de même une certaine réflexion sur le regard des autres et l’apparence physique. Bien entendu, on reste dans un shojo et donc, on traite aussi de relation amoureuse pour le plus grand bonheur des demoiselles.

Le petit plus, on casse les « codes » du genre. Bien sûr qu’on respecte dans l’ensemble certains critères qui collent au genre, mais rares sont les séries qui posent un regard aussi décalé sur leur personnage principal, surtout quand il s’agit d’une jeune fille.

Tu pourras te fournir l’intégrale de la série (soit 25 tomes) aux éditions Delcourt/Tonkam pour 174.75€ (soit 6.99€/tome).

My Hero Academia 1

« My Hero Academia », de Kouhei HORIKOSHI.

« MHA » pour les intimes ! C’est un peu le petit nouveau, mais qui casse déjà la baraque. En effet, la série fraichement débarquée en France (depuis le début d’année), fait déjà un malheur et squatte régulièrement le haut des ventes. « MHA » te propose de découvrir un monde où 80 % de la population possède un pouvoir. On suivra alors l’ascension d’Izuku, un jeune garçon qui souhaite devenir un super-héros. Manque de bol, il fait partie de la tranche de la population n’ayant aucune habilité. Le destin lui permettra de croiser la route d’All Might, le super-héros N°1, une rencontre qui changera sa vie à tout jamais ! La première série de l’auteur n’avait pas trouvé son public, malgré de bonnes idées. Qu’a cela ne tienne, il repart de zéro et nous propose un shonen décapant ! Ça castagne pas mal, de l’humour, des personnages charismatiques, et tout cela mixé avec des graphismes efficaces et une mise en page originale.

Le petit plus, le thème des super-héros. Il faut reconnaitre que les comics en version papier s’adressent généralement à une tranche d’âge un peu plus grande. Surfant sur la vague « Marvel/DC Comics » et du succès qu’on leur connait sur grand écran, mais aussi en série TV et dessins-animés, « MHA » s’inscrit comme étant un bon compromis. Une brèche qu’exploite à fond l’auteur et qui fonctionne du tonnerre quand on regarde les chiffres. Une bonne alternative donc quand on aime l’homme chauves-souris ou l’homme de fer et son combiné slip/collant.

blue spring ride - manga

« Blue Spring Ride », de Io SAKISAKA,

On termine cette sélection avec une touche féminine et un shojo tout beau, tout mignon. La série propose de nous faire suivre les tribulations amoureuses de la jeune Futaba. Malgré un classicisme qui saute aux yeux, l’auteur parvient toujours à rendre l’ensemble frais et efficace. On ne s’ennuie pas une minute et une fois entamé, le lecteur est pris dans l’histoire et aura envie de lire tout d’une traite !

Le petit plus, la série garde les codes « shojo » tout en donnant de la fraicheur. Rares sont les auteurs à parvenir à s’affranchir avec succès des « chaines » que sont les différents codes imposés par les éditeurs. Io SAKISAKA en fait pourtant partie et nous rend ici une copie propre, mais non sans apporter de l’originalité et du renouveau.

Tu pourras te fournir l’intégrale de la série aux éditions Kana. Il faudra compter treize volumes, monnayés 6.85€ le tome.

Rendez-vous très vite, pour la sélection dédiée aux 14 ans et plus. Je trace la route mes amis !!

A lire aussi : Le manga, kézako ?! Les questions-réponses pour bien commencer

A propos de l'auteur

Bryan

Fraîchement trentenaire, dévoreur de mangas, comics, romans. Visionneur en masse de séries TV et film. Un vrai geek, on peut le dire.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Manga : 6 idées de séries pour débuter (à partir de 14 ans) - Geek Junior - - […] continue donc notre série. Après notre sélection pour les 8 ans et plus et pour les 12 ans et…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter hebdo


Suivez-nous partout !

Le coin des parents

Rubrique

Espace Makers (DIY, 3D…)

Partenariat

Charte éthique de Qwant Junior

Geek Junior en espagnol

Notre guide Snapchat

Le guide Snapchat

Culture Geek

Share This
Geek Junior

GRATUIT
VOIR