Sélectionner la page

« Le maître des livres » : la belle passerelle entre manga et littérature

« Le maître des livres » : la belle passerelle entre manga et littérature

Hello geeks et geekettes, on est en forme cette semaine ? Après avoir abordé l’histoire la semaine passée avec « Ad Astra« , attaquons une autre matière, la littérature ! Je crois qu’on va faire l’unanimité en disant que « Le maître des livres » de SHINOHARA Umiharu s’impose comme une référence, non ?!

Le Maître des Livres

La série est éditée en France pour les éditions Komikku (une dizaine de tomes disponibles) et qui devrait vraisemblablement arriver à sa conclusion prochainement au Japon avec un total de 15 volumes. Alors déjà, de quoi parle cette série ? L’action prend place dans la bibliothèque pour enfant, « La rose trémière », un lieu chaleureux et doté d’une équipe géniale. Personnage principal de la série, Mikoshiba est un bibliothécaire « binoclard », souvent cassant, peu avenant avec les enfants, mais qui pourtant est un cador quand il s’agit de littérature ou de choisir un livre ! Un pitch qui ne paie pas de mine, mais l’histoire qui t’attend est redoutablement efficace. « Le maître des livres » est clairement un manga « feel good », qui ne peut que mettre la banane lors de sa lecture. C’est plein de bons sentiments (parfois un poil trop), toujours positif et avec un côté instructif totalement assumé.

« Le maître des livres » enchaîne les tranches de vie avec beaucoup de justesse. On découvre le quotidien de cette bibliothèque et de son équipe qui tente jours après jours de répondre aux besoins des usagers, enfants ou adultes. « Ce n’est pas toi qui choisis les livres, mais les livres qui te choisissent », une phrase du premier tome qui résume bien la série et qui démontre que si la lecture est un passe-temps, un amusement, une passion pour certains, elle peut s’avérer aussi salutaire dans certains cas et débloquer des situations de manières inattendue. Car si l’on rencontre une foule de personnages dans la série, les principaux acteurs sont ces fameux « livres » dont on parle tout du long. Une façon de rendre hommage à la littérature jeunesse avec brio, vraiment. Alors que l’on peine parfois à attirer et intéresser les enfants à la lecture et la littérature, « Le maître des livres », prouve qu’il en faut parfois peu pour provoquer le déclic.

Le Maître des Livres extrait

 

Sous forme de petites mésaventures, Mikoshiba est souvent amené à conseiller une lecture (en même temps il bosse dans une bibliothèque…) à un personnage qui fait face à un problème dans sa vie. C’est au travers de la lecture de « classiques » de la littérature, qu’on parvient à chaque fois à tirer un enseignement adapté à la situation. Bien sûr, dans la vraie vie, lire « L’île aux trésors » ou « Robinson Crusoe » ne va pas d’un claquement de doigts rendre votre vie géniale ; simplement, l’auteur essaie de véhiculer du positif et montre que la magie d’un livre peut parfois apporter une aide, une réflexion, une prise de conscience.

Dans cette série, on s’intéresse aussi au métier de bibliothécaire, qui contrairement à l’image que l’on peut en avoir, n’est pas uniquement là pour faire « Chuuuuuuut!! » ou te donner une date de retour. Non, son rôle est aussi de te conseiller, de t’aiguiller, voir d’essayer de t’intéresser (plus) à la lecture. Ici, Mikoshiba est souvent « taciturne », mais reste extrêmement bienveillant envers ses « clients ». Tout cela est traité avec finesse, sans rentrer trop dans les détails ; ce qui compte avant tout, c’est le sens du partage et les valeurs positives véhiculées par l’histoire.

Le Maître des Livres extrait

 

La série nous fait découvrir plusieurs classiques de la littérature mondiale accompagnés d’un résumé détaillé. Un bon moyen pour amener les lecteurs à découvrir des romans dont l’impact sur nos vies peut être considérable.

Graphiquement, c’est agréable, même si par moment on ressent un peu de vide sur certaine case.  C’est fluide et surtout adapter pour tous.

Le Maître des Livres extrait

Très franchement, « Le maître des livres » ce n’est ni plus, ni moins qu’une déclaration d’amour ouverte à la lecture et à la littérature ! On est vraiment dans un manga qui nous fait aimer et découvrir des classiques, qui essaie de véhiculer des idées, une passion et énormément de bons sentiments. Une véritable lecture « feel good » qui devrait clairement figurer dans les bibliothèques et CDI car il s’agit d’une excellente passerelle pour attirer les gens vers les romans.

« Le maître des livres » est en cours de parution aux éditions Komikku. Dix volumes sont disponibles (8.50€/tome) et le prochain est programmé pour le 9 mars 2017.

 

© 2011 Umiharu Shinohara / HOUBUNSHA

A propos de l'auteur

Bryan

Fraîchement trentenaire, dévoreur de mangas, comics, romans. Visionneur en masse de séries TV et film. Un vrai geek, on peut le dire.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter hebdo


Application Geek Junior

geek junior app mobile

Une enquête pour les parents !

enquete enfant video pub

Le coin des parents

Rubrique

Espace Makers (DIY, 3D…)

Partenariat

Charte éthique de Qwant Junior

Notre guide Snapchat

Le guide Snapchat

Culture Geek

Share This
Geek Junior

GRATUIT
VOIR