Sélectionner la page

Le pense-bête des blocs de codage de Scratch

Le pense-bête des blocs de codage de Scratch
Publicité

Un article pratique pour bien commencer sur Scratch, la solution d’apprentissage de la programmation, avec la liste et la signification des principaux blocs de codage.

Rappel
Scratch est disponible sur ton navigateur web (Firefox, Brave, Opera ou Google), sur Windows, macOS et Android. Site web : scratch.mit.edu


1. C’est quoi un bloc ?

Pour créer du code, tu vas devoir assembler des instructions en glisser-déposer depuis la partie gauche de l’interface du projet. Il existe deux catégories de blocs. Les blocs déclencheurs de couleur jeune indiquent un événement qui va se passer. Les blocs d’instructions sont de couleurs différentes et sont classés par catégories (mouvement, apparence, son, etc.).

2. Les formes de blocs

Sur Scratch, tous les blocs n’ont pas la même forme. La forme d’un bloc détermine là où ils peuvent se trouver dans ton programme, afin d’éviter les erreurs qui rendraient ton script inutilisable.

formes de blocs

  1. Bloc de tête
    Les blocs de tête ont pour fonction de lancer le reste du script (c’est-à-dire qu’ils exécutent les blocs en dessous d’eux). Ils sont placés au début.
  2. Bloc d’empilement
    Les blocs d’empilement sont les blocs les plus communs, qui exécutent les commandes les plus basiques.
  3. Bloc booléen
    Les blocs booléens expriment si une condition est remplie ou non. En effet, ils renvoient soit « true » (vrai), soit « false » (faux).
  4. Bloc de valeur
    Les blocs de valeur peuvent être des nombres ou du texte (ce texte pouvant contenir des chiffres).
  5. Blocs en forme de C
    Les blocs en forme de C sont des blocs qui expriment une répétition (boucle) ou une condition (avec un bloc booléen). Ils se placent comme des blocs d’empilement, à la seule différence que l’on peut placer d’autres blocs d’empilement à l’intérieur.
  6. Bloc de fin
    Les blocs de fin sont des blocs qui se placent à la fin des scripts pour l’arrêter.


3. Les blocs de base

Il existe de nombreux blocs de base. Chaque catégorie est identifiée par une couleur différente.

les blocs de base

4. Les extensions Scratch 3.0

Les extensions permettent d’ajouter du contenu additionnel à Scratch, comme la possibilité de contrôler des appareils avec Scratch ou encore d’utiliser des blocs supplémentaires pour interagir avec des fonctionnalités plus avancées.

extensions scratch

Bon à savoir
De nombreux blocs contiennent des entrées, c’est-à-dire des endroits à l’intérieur des blocs où l’on peut insérer une valeur ou certains blocs pour préciser comment le bloc va être exécuté. Il y a l’entrée nombre, texte, booléen (valeur 0 ou 1) et couleur. Enfin, certains blocs disposent d’une liste déroulante.

bloc

 

Publicité

A propos de l'auteur

Christophe Coquis

Journaliste web et père de deux ados, j'aime tester de nouvelles applications, regarder des séries télé tard le soir, et chasser des Pokemon le jour avec ma fille.

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous au mag’ !

Geek Junior Magazine abonnez-vous !

Nos newsletters

Rubrique

Application Geek Junior

Téléchargez l'application Geek Junior

Le coin des parents

Notre guide Snapchat

Le guide Snapchat

Smartphones et gadgets

Share This
Geek Junior

GRATUIT
VOIR