Sélectionner la page

« School Judgment » : le nouveau manga de Takeshi Obata (Death Note)

« School Judgment » : le nouveau manga de Takeshi Obata (Death Note)

Voici la nouvelle trilogie de Takeshi Obata sur le thème de la justice. Des enfants vont devoir en juger d’autres. L’enquête commence !

Coucou les geeks et geekettes, je suis de retour avec une nouvelle série à vous faire découvrir. Il s’agit cette fois d’une nouveauté des éditions Kana, « School Judgment », une série terminée en trois volumes. L’éditeur a fait le choix de faire paraitre l’intégralité de la série d’une traite, en format individuel (6.85€/tome) ou dans un coffret pour 20.55 €.

Annonce School

La série est tenue par un binôme de mangaka, avec au scénario Enoki NOBUAKI fraichement débarqué dans l’univers manga. Il est épaulé par le grand, qui s’occupe de la partie graphique. Un nom qui parle forcément puisqu’il est l’auteur entre autres de « Death Note », « Hikaru no Go » ou « Bakuman ». Inutile de dire que la seule mention de son nom attire déjà pas mal de lecteurs.

De quoi parle « School Judgment » ? Pour faire simple, disons qu’il s’agit de faire régner la justice par des enfants, pour des enfants ! Eh oui, on ne change pas un sujet gagnant, après s’y être penché dans « Death Note » et « Platinum End », le sujet de la « justice » est à nouveau au centre de cette petite trilogie. Le gouvernement décide de mettre en place des tribunaux scolaires après une sordide affaire ayant eu lieu dans une école. En gros, on fait comme les grands, la salle de classe se métamorphose en tribunal, on retrouve un avocat, un procureur, un juge et bien entendu… Un accusé ! Des affaires de plagiat, un meurtre de poissons, des photos compromettantes, bref des sujets à priori assez légers mais qui cachent peut-être quelque chose de bien plus lourd.

School Judgment

On le sait tous, OBATA a du mal à respecter le style  » shōnen « . Il a souvent tendance à naviguer entre deux eaux. Une fois de plus, on retrouve un récit à la croisée des genres, qui nous propose des petites enquêtes pas bien dramatiques, tout en brassant, en trame de fond, quelque chose de bien plus sombre. Les petites enquêtes sont fort bien menées et le lecteur peut même se sentir vraiment impliqué de temps en temps (par pour toutes les enquêtes cela dit). Un moyen pour se plonger encore plus dans le récit, en essayant de prouver l’innocence des accusés.

La construction est assez classique . On retrouve souvent une « affaire » qui s’étale sur deux chapitres, puis on découvre le « crime » et enfin on cherche des preuves et on passe au jugement etc. Un schéma répétitif mais qui tient la route car il est appliqué sur un petit nombre de volumes. OBATA avait déjà abordé la problématique des mangas « polar » et du travail que cela demande pour maintenir un bon rythme. NOBUAKI le confirme lui aussi dans les petits bonus, avec une myriade d’explications fort intéressantes. A ce niveau-là, j’avoue que je n’ai rien à redire ; les enquêtes sont vraiment plaisantes à suivre dans l’ensemble. La trame de fond est un peu plus sombre mais sans que  cela soit trop excessif. Il s’agit d’une critique de la société, mais qui n’est pas si poussée que ce que j’attendais. Petite info au passage, « School Judgment » sera à ranger aux côtés de « Death Note » et « Bakuman » car oui, il y a beaucoup, beaucoup de textes. N’espère pas finir un tome en 10 minutes.

School Judgment

Dans « School Judgment », on est immergé dans le milieu scolaire.  Quoi de plus normal donc que d’avoir une galerie de personnages très jeunes. Encore une fois, on est partagé entre des raisonnements clairement « adultes », mais qui n’empêchent pas de retrouver des comportements enfantins à la moindre occasion. On découvre des personnages auxquels on n’a pas vraiment le temps de s’attacher, mais qui n’en reste pas moins sympathiques. La brochette d’avocats est charismatique à souhait, avec pour chacun une particularité spéciale.

Les éditions Kana ont vraiment bien joué le coup en proposant directement l’intégrale de cette série. La trilogie « School Judgment » se lit comme une seule grosse enquête pour ainsi dire. Une fois le dénouement connu, on retrouve toutes les pièces d’un même puzzle. Le scénario est bien écrit par le débutant NOBUAKI, avec des enquêtes et des personnages intéressants. Si on rajoute la patte graphique d’OBATA, on ne peut qu’obtenir une formule gagnante.

A propos de l'auteur

Bryan

Fraîchement trentenaire, dévoreur de mangas, comics, romans. Visionneur en masse de séries TV et film. Un vrai geek, on peut le dire.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter hebdo


Application Geek Junior

geek junior app mobile

Une enquête pour les parents !

enquete enfant video pub

Le coin des parents

Rubrique

Espace Makers (DIY, 3D…)

Partenariat

Charte éthique de Qwant Junior

Notre guide Snapchat

Le guide Snapchat

Culture Geek

Share This
Geek Junior

GRATUIT
VOIR