Sélectionner la page

Manga : Top 10 des meilleures nouveautés 2016 ! (2ème partie)

Manga : Top 10 des meilleures nouveautés 2016 ! (2ème partie)

Hello geeks and geekettes, on se retrouve pour le haut de ce Top 10 des meilleures nouveautés de 2016. Les titres de la semaine précédente étaient déjà très bons, mais ceux de cette fournée le sont tout autant ! On ne va pas faire durer le suspens et je vous invite à découvrir les cinq titres de cette sélection de l’année.

Les Six Destinées

5. « Les Six Destinées » de SAYUKI, chez Doki Doki.

Dans ce monde, la nuit est hantée par des Gedo, des monstres semblables à des corbeaux. Depuis que leur roi a été capturé, ces derniers n’ont de cesse de harceler les humains. Jusqu’au jour où Miroku, un jeune homme au caractère difficile, libère accidentellement le roi des Gedo. Un acte malheureux qui provoque la mort de sa mère, sa propre transformation en Gedo, et celle de sa sœur en démon. Pour la sauver de ce sort funeste, Miroku rejoint les Rikudo, une équipe spéciale luttant contre ces monstres. Parviendra-t-il à redonner à sa sœur son humanité ?

Les éditions Doki Doki ont sorti quelques nouveautés cette année et « Les six Destinées » a vraiment retenu mon attention. Un shōnen comme je les aime, qui, tout en gardant les codes du genre, propose une histoire avec un côté sombre et des éléments originaux. On y trouve ainsi l’incorporation des six destinées bouddhiques, du folklore nippon… Si, pour le moment, l’histoire est bien menée, on va tout de même attendre la suite.

Concernant le déroulement de l’action c’est ce qu’on peut attendre d’un shōnen, avec un héros malgré lui, qui devra devenir fort pour protéger ceux qu’il aime. L’histoire contient un côté sombre que, perso, j’affectionne. Tout n’est pas tout rose, et c’est aussi ce qui démarque ce genre de titres. Graphiquement, c’est agréable, on retrouve un bon découpage de l’action et c’est d’autant plus plaisant à lire. Le rythme de parution sera assez « light » puisqu’on a déjà rattrapé la jeune édition japonaise de cette série. Ce n’est pas LE meilleur shōnen de cette année, en revanche « Les six Destinées » est l’un des plus prometteurs à la vue de ses deux premiers opus.

En Scène - manga

4. « En Scène! » de CUVIE, chez Kurokawa.

La vie de la petite Kanade Ariya bascule le jour où elle assiste au spectacle de danse de sa voisine Lisa. Fascinée par la grâce de la jeune fille, Kanade n’a plus qu’un rêve en tête : devenir ballerine ! Mais la danse est une école difficile, surtout quand on n’a pas de prédispositions particulières. Cependant, malgré les obstacles et les déceptions, Kanade s’accroche. Et elle découvre vite que même les plus douées sont confrontées à l’échec…

Eh bien, voilà bien longtemps que nous n’avions pas eu l’occasion de lire une série de CUVIE en France (il y a environ 10 ans !). Quoi qu’il en soit, la talentueuse auteure, revient avec une série sur un thème peu commun puisqu’elle nous parle de danse classique. J’avais eu la chance de lire « Subaru, Danser vers les Etoiles », mais le sujet était traité de façon mature puisqu’il s’agissait d’un seinen. « En Scène! » est un shōnen sportif et l’auteure va traiter le sujet de manière plus abordable pour un jeune public. J’ai bien dit abordable, car cela ne le rend pas moins intéressant . On n’épargne pas le lecteur sur les difficultés que l’on peut rencontrer si l’on veut percer face une forte concurrence, ni sur les sacrifices que peut demander cet art/sport.

CUVIE s’est beaucoup renseignée sur le sujet et nous transmet par la même occasion son savoir fraîchement acquis. Graphiquement, j’adore la patte de cette auteure, qui parvient à insuffler de la vie et de la poésie dans ses dessins et retranscrit à merveille la beauté de la danse classique. Comme je le dis souvent, quand on parle de manga sportif (ou s’en rapprochant) le pari est gagné à partir du moment où la(le) mangaka parvient à donner l’envie aux lecteurs de s’y intéresser, voir de s’y essayer. Me concernant, c’est donc une victoire pour « En Scène! ».

Black Clover - manga

3. « Black Clover » de Yuuki TABATA, chez Kazé.

Dans un monde où la magie représentait tout, il y avait un garçon incapable d’utiliser n’importe quelle magie, et enfant, il avait été abandonné à une église. Son nom était Asta. Par défi lancé à lui-même et pour garder une promesse faite à un amis, il cherche à devenir le Roi Sorcier !

Et BIM ! Un shōnen de plus dans le classement, avec « Black Clover », l’une des nouveautés les plus en vue des éditions Kazé et du Jump au Japon. Comme pour « My Hero Academia » (voir plus bas), « Black Clover » c’est la simplicité même et c’est en quelque sorte ce qui fait le charme de la série. C’est régulier et on retrouve les codes du genre mis en applications avec beaucoup de soin. La série de TABATA s’inspire d’univers déjà très connus comme « Naruto », « Fairy Tail » voir même « Harry Potter » et accouche d’un manga qui nous parle forcément, tout en apportant un minimum de fraîcheur.

C’est vraiment « fun », les personnages, l’univers… On retrouve aussi beaucoup d’humour et cette sauce shōnen toujours présente qui essaie de véhiculer un maximum de valeurs et d’idées. « Black Clover », fait partie du renouveau du shōnen et parvient à faire du neuf avec du vieux. Un manga dont l’évolution sera forcément à suivre et qui s’annonce passionnant.

Plus d’info par ici.

Perfect World - manga

2. « Perfect World » de Rie ARUGA, chez Akata.

Tsugumi, à 26 ans, travaille au sein d’une entreprise de design d’intérieur. Un soir, lors d’une soirée de travail, quelle est sa surprise de retrouver autour de la table Hayukawa, son amour de lycée ! Mais depuis la fin de leurs études, le jeune homme, impliqué dans un accident, est en fauteuil roulant. Certaine que jamais elle n’aura la force (et l’envie) de fréquenter un homme « au corps amoindri », la jeune femme va pourtant sentir quelque chose bouger en elle…

Je ne lis pas des masses de shōjo, mais j’ai le don de rarement me tromper et de dénicher les pépites (tant mieux pour mon portefeuille d’ailleurs). « Perfect World », je vous en ai déjà parlé ici-même, c’est un manga d’utilité publique d’après moi, ni plus, ni moins ! Le genre de manga qui prend le parti de mettre en avant une catégorie de personnes (les handicapés) dont on ignore bien souvent les difficultés dans la vie.

La série d‘ARUGA parvient, malgré quelques maladresses, à dresser un constat assez parlant de la société actuelle et de la place qu’elle donne aux PMR. Puisque nous sommes en plus dans un shōjo, ça nous permet aussi de découvrir qu’une relation amoureuse n’est pas du tout évidente quand on est en fauteuil roulant. Une œuvre mature, mais qui reste accessible à tous et qui mérite d’être lue rien que pour les problématiques et les points qu’elle soulève. Les éditions Akata ont une nouvelle fois eu un bon pif pour dénicher cette série.

My Hero Academia

1. « My hero Academia » de Kouhei HORIKOSHI, chez Ki-oon.

Dans un monde où 80 % de la population possède un super-pouvoir appelé alter, les héros font partie de la vie quotidienne. Et les super-vilains aussi ! Face à eux se dresse l’invincible All Might, le plus puissant des héros ! Le jeune Izuku Midoriya en est un fan absolu. Il n’a qu’un rêve : entrer à la Hero Academia pour suivre les traces de son idole. Le problème, c’est qu’il fait partie des 20 % qui n’ont aucun pouvoir…Son destin est bouleversé le jour où sa route croise celle d’All Might en personne ! Ce dernier lui offre une chance inespérée de voir son rêve se réaliser. Pour Izuku, le parcours du combattant ne fait que commencer !

Meilleur shōnen de 2016 (et de loin), mais surtout nouveauté de 2016 la plus vendeuse et celle qui aura réussi à se faire un trou le plus rapidement. « My Hero Academia » (MHA pour les intimes), surfe « oklm » sur la vague des super-héros et nous la remixe à la sauce shōnen. J’en parlais un peu plus haut, mais HORIKOSHI fait dans la simplicité puisqu’il applique très scolairement les codes du genre en ajoutant sa patte « fofolle », que certains connaissaient peut-être déjà. Les personnages sont attachants, c’est drôle, bourré d’action, des moments de bravoure, d’amitié, d’émotion et non dénoué de réflexion… C’est vraiment la totale.

La série suit exactement le même cheminement qu’au Japon, avec un succès qui ne cesse de croître et qui promet une vie aussi longue que productive à la série. Les éditions Ki-oon ont assurément fait la meilleure pioche possible de ses dernières nouveautés, « My Hero Academia » qu’on le veuille où non c’est le futur du shōnen (et aussi du manga dans un sens) !

Voilà les amis, l’année 2016 s’achève, bien des nouveautés ont débarqué dans l’hexagone. Perso, je trouve que pour une tranche d’âge plutôt jeune, les dix séries présentées ici sont vraiment le haut du panier. Rien ne vous empêche de faire un tour ici et , si vous souhaitez voir un classement plus globale (et incluant vraiment toutes les tranches d’âges et genres).

A découvrir aussi les 5 autres séries manga de cette année 2016

A propos de l'auteur

Bryan

Fraîchement trentenaire, dévoreur de mangas, comics, romans. Visionneur en masse de séries TV et film. Un vrai geek, on peut le dire.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Manga : Top 10 des meilleures nouveautés 2016 ! (1ère partie) - Geek Junior - - […] Actualités Manga : Top 10 des meilleures nouveautés 2016 ! (2ème partie) […]
  2. L’actu geek : Nope Quiz, Angry Birds Blast, Pokémon Go - Geek Junior - - […] : Top 10 des meilleures nouveautés 2016 ! (2ème […]

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter hebdo


Suivez-nous partout !

Le coin des parents

Rubrique

Espace Makers (DIY, 3D…)

Partenariat

Charte éthique de Qwant Junior

Geek Junior en espagnol

Notre guide Snapchat

Le guide Snapchat

Culture Geek

Share This
Geek Junior

GRATUIT
VOIR