Sélectionner la page

Lecture d’été #14 : Alter, une BD de science-fiction classique et efficace (T1-T2)

Lecture d’été #14 : Alter, une BD de science-fiction classique et efficace (T1-T2)
Publicité

Alter est une bande-dessinée en deux tomes publiée par les éditions Drakoo. Au menu, une épopée spatiale et une planète Terre en mauvaise état. De la pure SF pour les fans du genre.

Proche d’une aventure classique de science-fiction qui pose le progrès scientifique comme toile de fond, l’univers de Alter est clairement revendiqué et assumé, puisque le récit se tourne résolument vers l’anticipation et la dystopie : le lecteur est projeté dans un futur proche, balisé d’éléments facilement identifiables qui dévoilent les conséquences désastreuses d’un conflit planétaire.

Alter est la réédition, en deux tomes, des quatre volets de la série Parallèle précédemment publiée aux éditions Sandawé. Sur près de 100 pages par tome, le lecteur se voit plonger dans un futur proche mais vraiment pas très recommandable. Les humains y ont laissé des plumes à coup de guerres bactériologiques, chimiques et nucléaires. La conquête de l’espace est-elle la solution ? Pas sûr quand l’espèce humaine s’aperçoit que son petit jeu d’auto-destruction a peut-être bouleversé quelques lois de la physique. La vérité sera forcément ailleurs.

Un dessin efficace, une histoire bien construite, du rythme, de la vulgarisation scientifique aussi, de l’action et une historie de famille : le cocktail est plutôt bon pour faire des deux tomes d’Alter une lecture hautement recommandable pour s’évader loin de notre quotidien de rentrée…

L’histoire de Alter

2082. Une planète inconnue, un climat glaciaire, une atmosphère viable, mais un environnement hostile. Alors que deux de ses hommes viennent de disparaitre, victimes d’êtres monstrueux à l’aspect vaguement humain, le commandant Sylan Kassidy ne peut que se rendre à l’évidence : l’Hybris ne peut pas repartir. Assailli par les créatures qui trouvent le moyen de pénétrer dans le vaisseau minier, faisant une victime supplémentaire, l’équipage est obligé de s’enfuir à bord d’une navette de secours.
Depuis le début de leur mésaventure, les hommes et les femmes de la mission Orus restent en contact radio avec la terre. Leur interlocuteur privilégié ? Le président des États-Unis, Ashton Saint-John, qui voit d’ailleurs dans l’épopée du commandant Kassidy une formidable opportunité pour l’humanité, sur Terre. Car celle-ci se meurt, victime de la folie des hommes qui n’ont eu de cesse de s’entretuer depuis des décennies, depuis 2070, lorsque le président Lyndon Cooper, opposé à l’alliance sino-russe, a fait le choix de la guerre bactériologique et chimique, de la guerre nucléaire. Le choix de l’holocauste.

  • Lire un extrait ici

alter 1

  • Scénario : Philippe Pelaez
  • Dessin : Laval NG
  • Couleur : Florent Daniel
  • Editeur : Drakoo
  • 96 pages
  • Prix : 19.90 €


  • A lire aussi : Nix Olympica, un roman d’anticipation à ne pas rater sur le voyage vers Mars
Publicité

A propos de l'auteur

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le magazine Geek Junior

Abonnement Geek Junior

Nos newsletters

Rubrique

Application Geek Junior

geek junior app mobile

Le coin des parents

Notre guide Snapchat

Le guide Snapchat

Smartphones et gadgets

Share This
Geek Junior

GRATUIT
VOIR