Sélectionner la page

Vocageek #5 : le Cloud, ou comment tes données vont dans les nuages

Vocageek #5 : le Cloud, ou comment tes données vont dans les nuages
Publicité

Quelle est cette histoire de données numériques qui vont dans les nuages ? Pas de panique, ces nuages (ou cloud en anglais) ne sont pas au-dessus de ta tête quand tu sors de chez toi, mais plutôt dans d’immenses fermes de serveurs. Comment ça ? Après des nuages, on me parle de « fermes » ? Allez, on t’explique tout !

Cet article a été publié initialement dans le n°5 de Geek Junior.

La définition

Le cloud computing correspond à l’accès à des services informatiques (serveurs, stockage, mise en réseau, logiciels) via Internet (le « cloud » ou « nuage ») à partir d’un fournisseur. Pour résumer, le cloud est juste l’ordinateur de quelqu’un d’autre ! Tu y as accès via ta connexion Internet et on peut se connecter pour sauvegarder des données ou pour utiliser des applications en ligne. Pour résumer, un nuage est caractérisé par sa disponibilité mondiale en libre-service, la mutualisation des ressources et le paiement à l’usage.

Comment ça marche ?

Le stockage dans le cloud libère de l’espace dans les ordinateurs et smartphones. Pratique dans le cas où ton appareil ne fonctionne plus, car tes données sont conservées et accessibles depuis n’importe quel autre appareil, du moment que tu es connecté à Internet. Pratique aussi, car nous utilisons bien souvent plusieurs appareils différents (PC, téléphone, tablette) et nous voulons accéder aux mêmes informations (un e-mail par exemple) quel que soit l’appareil que l’on a sous la main.

Un des points forts du cloud est qu’il est possible d’y automatiser le stockage de ses données, en paramétrant la synchronisation des fichiers sur son ordinateur ou son téléphone. Ce paramétrage consiste aussi à choisir quelles données y sont enregistrées. Avec le cloud, tu peux également partager des données (un texte, une vidéo, une photo…) avec une ou plusieurs personnes via un lien d’accès.

Concrètement, les données sont enregistrées sur un ordinateur (appelé « serveur ») placé dans une grande structure appelée centre de données ou data center. Il existe plus de 6500 centres de données sur la planète !

Les géants du web, notamment Google et Amazon, proposent des offres gratuites jusqu’à une certaine quantité de données. Ensuite, il faut payer. Parmi les services grand-publics figure le jeu à la demande, comme Fortnite ou les offres de streaming comme Netflix. Les entreprises sont également de gros utilisateurs du cloud, notamment sous la forme de services Saas (software as a service) ou logiciel en tant que service. Les logiciels sont alors installés sur un serveur distant.

Infonuagique

Infographie : Sam Johnston

Les limites du cloud computing

Le cloud computing nécessite de nombreuses ressources matérielles (câblages, gaines…) Le volume colossal de données que nous produisons tous les jours nécessite la construction de vastes entrepôts hébergeant des milliers de serveurs par lesquels transitent ou sont stockées nos données numériques, les fameuses « fermes » de serveurs. Ces centres de données, conçus pour être opérationnels en continu, sont extrêmement énergivores, notamment pour refroidissement des serveurs. La part énergétique des data centers représente déjà environ et 1 % et 3 % de la consommation électrique mondiale. Les nouvelles technologies gourmandes en données telles que l’IA, les véhicules autonomes ou encore la 5G pourraient encore augmenter cette part.

Cloud : quelle alternative à Google ?

Pour le grand public, Google offre de nombreux services dans le nuage, comme Gmail, Google Drive, YouTube et bien sûr son moteur de recherche. Mais, pourquoi faut-il chercher des alternatives à des services gratuits et qui fonctionnent bien. Tout simplement, car il vaut mieux ne pas mettre toutes tes données dans le panier numérique. Et des alternatives existent. En voici quelques-unes :

 

À regarder :

Cette vidéo de France Info disponible sur YouTube résume bien le fonctionnement du cloud computing.

Publicité

A propos de l'auteur

Christophe Coquis

Journaliste web et père de deux ados, j'aime tester de nouvelles applications, regarder des séries télé tard le soir, et chasser des Pokemon le jour avec ma fille.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le magazine Geek Junior

Abonnement Geek Junior

Nos newsletters

Rubrique

Application Geek Junior

geek junior app mobile

Le coin des parents

Notre guide Snapchat

Le guide Snapchat

Smartphones et gadgets

Share This
Geek Junior

GRATUIT
VOIR