Sélectionner la page

On a visité une école de manga (l’EIMA) à Toulouse !

On a visité une école de manga (l’EIMA) à Toulouse !

Comment devient-on mangaka ? Pas la peine de prendre ton billet pour Tokyo pour le savoir. Direction Toulouse et l’école de manga EIMA !

Les élèves sont penchés sur leur table un crayon à la main, un professeur n’est pas loin, la salle de classe est studieuse. Une école comme les autres ? Pas exactement. La professeure est japonaise, les élèves sont en train de dessiner et des mangas sont disposés un peu partout sur des étagères. Nous voici à l’Eima, l’École Internationale de Manga et de l’Animation !

C’est Claire Pélier, la fondatrice de l’école qui nous accueille dans son établissement. Deux activités se côtoient. D’un côté, Toulouse Manga, la partie loisirs qui offre des stages et des cours de dessin à tous les passionnés de manga de Toulouse et de sa région. De l’autre côté, l’EIMA, une formation professionnelle en trois ans pour devenir mangaka.

Une école pour devenir un vrai pro

Un canapé, une ambiance cosy, des dessins partout sur les murs… On n’a pas l’impression d’être dans une école quand on rentre à l’EIMA. Mais, on change vite d’avis quand Claire nous explique le contenu de la formation : trois années, 29h par semaine de cours (et 750 heures par an) et beaucoup de travail personnel. Si tu penses que tu vas juste t’amuser à dessiner, tu te trompes. Ici, c’est une formation professionnelle des plus sérieuses. Tu vas apprendre à améliorer tes dessins et ton style mais ce n’est pas tout. Scénarisation, colorisation, histoire de l’art mais aussi anglais et japonais sont au menu.

eima toulouse classe

« C’est une formation qui a pour objectif de pouvoir trouver un travail dès la sortie de la formation « . Les débouchés sont d’ailleurs nombreux. Si le Graal est de devenir mangaka et de pouvoir publier sa propre série chez un éditeur, la plupart des étudiants seront illustrateurs, graphistes, concept artist, character designer ou story-border… « Les opportunités sont nombreuses dans le secteur de la communication, des jeux vidéo ou de l’animation. Devenir mangaka et en vivre reste néanmoins un parcours exceptionnel même si la France est le pays du manga après le Japon« .

Comment intégrer l’EIMA ?

Claire prévient d’entrée : « être un passionné de manga et devenir mangaka, ce n’est pas la même chose et il ne faut se tromper sur ses objectifs si on veut intégrer l’EIMA« . D’ailleurs, pour pouvoir intégrer l’EIMA, des stages de sélection de cinq jours, suivi d’un entretien, sont régulièrement organisés durant l’année. Les places sont chères, une vingtaine d’élèves constitue chaque promotion. Pour ceux qui n’ont pas encore le niveau nécessaire, une classe préparatoire, en une année, avec une formation allégée, est également prévue. L’EIMA est accessible à tous à partir de 16 ans, sans condition de diplôme. Enfin sache que c’est une école privée, donc payante.

toulouse eima prof élève

Des cours et master-class par des pros

Une mangaka professionnelle, Chiharu Nakashima, est professeure à l’EIMA. Des master-class sont régulièrement organisées avec des professionnels (illustrateurs, scénaristes, mangakas…) ; des maisons d’édition spécialisées interviennent également au sein de l’école. Les étudiants vont être au contact de l’ensemble des professionnels de la chaîne graphique et ils verront leurs travaux publiés dans une édition annuelle.

A la fin de la visite, on jette un coup d’œil aux travaux que les élèvent sont en train d’effectuer. On est surpris par la qualité des œuvres. Quand on leur demande s’ils ont la sensation d’avoir déjà progressé en une année, la réponse est unanime « Ce que je réalise maintenant n’a plus rien à voir avec ce que j’étais capable de faire en septembre« . Une école française de mangakas est en train de naître…

Claire Pélier, fondatrice de l'EIMA

Claire Pélier, fondatrice de l’EIMA

Encore quelques places pour la promotion 2017

Pour la deuxième promotion qui rentrera en septembre 2017, il reste encore quelques places. Une journée porte ouverte est prévue le 28 mai de 11h à 17h. Des stages de sélection sont aussi prévus en juillet. Alors, si tu rêves de devenir mangaka, direction la ville rose !

Renseignement :

  • Site web : EIMA
  • Par mail : contact@eima.school
  • Par téléphone : 05.81.97.11.33
  • 14 esplanade compans caffarelli – 31000 Toulouse

 

A propos de l'auteur

Christophe Coquis

Journaliste web et père de deux ados, j'aime tester de nouvelles applications, regarder des séries télé tard le soir, et chasser des Pokemon le jour avec ma fille.

Trackbacks/Pingbacks

  1. L’actu geek #17 : Tokyo Ghoul, YouTube, The Defenders... - Geek Junior - - […] On a visité une école de manga (l’EIMA) à Toulouse ! […]

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nos newsletters

Rubrique

Application Geek Junior

geek junior app mobile

Le coin des parents

Partenariat

Charte éthique de Qwant Junior

Notre guide Snapchat

Le guide Snapchat

Smartphones et gadgets

Share This
Geek Junior

GRATUIT
VOIR