Accueil » Astuces » Liberté d’expression et réseaux sociaux : ce que je peux dire ou pas

Liberté d’expression et réseaux sociaux : ce que je peux dire ou pas

Peut-on tout dire sur Internet ? Quelles sont les limites à la liberté d’expression ? Voici quelques conseils pour t’assurer de ne pas enfreindre la loi et déterminer ce que tu peux publier ou pas sur Facebook, Twitter et les réseaux sociaux en général.

Après les terribles attentats de début janvier contre la rédaction de Charlie Hebdo, la liberté d’expression des journalistes a été au centre des débats. Mais, outre les médias, tous les citoyens, majeurs ou mineurs sont responsables de tous les messages qu’ils diffusent publiquement.

Concrètement, la liberté d’expression ne veut pas dire que tu peux dire n’importe quoi. Voici quelques rappels et conseils sur ce que tu peux publier ou ne pas publier sur le web.

Liberté d’expression : qu’est-ce que cela veut dire ?

Le site officiel Eduscol sur sa page Internet Responsable résume bien ce que veut dire ce concept de liberté d’expression : “la liberté d’expression est consacrée dans la plupart des environnements juridiques. En France, elle est consacrée par l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. En revanche, la liberté d’expression n’est pas un absolu et elle se trouve affectée de nombreuses limites que les internautes ne doivent pas ignorer.

Quels sont les limites à la liberté d’expression ?

La premier limite est l’atteinte à la vie privée et au droit à l’image d’autrui. Cela vaut autant pour des personnages publics que pour tes amis ou connaissances sur les réseaux sociaux. Publier des photos avec tes amis sur ton mur Facebook ou sur Twitter ou Instagram n’est pas un problème mais il faut tout de même faire attention. Cela dépend du contexte dans lequel vous vous trouvez ensemble.

Conseil : à chaque fois que tu publies une photo sur laquelle sont présentes d’autres personnes, réfléchis bien à la portée de celle-ci : peut-elle nuire à une des personnes visibles sur la photo ? Ne sous-estime jamais la portée virale des réseaux sociaux. Par exemple, une photo que tu partages sur Snapchat ou Facebook pour se moquer de quelqu’un peut faire le tour de ton collège ou de ton lycée en quelques heures avec parfois des conséquences insoupçonnées pour la personne qui était visée par cette moquerie.

Autre limite légale, tenir des propos diffamatoires ou injurieux. La diffamation se définit par toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération d’une personne. L’injure se définit comme toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait.

Enfin, certains propos sont tout simplement interdits par la loi :  l’incitation à la haine raciale, ethnique ou religieuse, l’apologie de crimes de guerre, les propos discriminatoires à raison d’orientations sexuelles ou d’un handicap, l’incitation à l’usage de produits stupéfiants, le négationnisme. Depuis la loi du 13 novembre 2014, l'”apologie du terrorisme” est devenue une infraction pénale, ce qui veut dire que tu peux risquer une peine de prison après une comparution immédiate devant un juge.

  • Il faut s’abstenir de toute diffusion de contenus ou d’informations relatives à la vie privée des autres.
  • Même lorsqu’il s’agit de sa propre vie privée, il convient d’être attentif avant de publier un contenu sur le web.
  • Il peut s’avérer intéressant de surveiller ce que l’on dit de soi sur Internet et parfois de nettoyer les informations considérées comme obsolètes ou critiques. (source)

Je peux dire ce que je veux sur mon profil privé ?

Non ! Sur Facebook, même sur ton profil privé, tu ne peux pas dire ce que tu veux. Tu peux être condamné pour “injure publique” d’autant plus si la personne concernée peut avoir accès d’une manière ou d’une autre au contenu publié. Par exemple, même si tu as un profond désaccord avec un professeur, soit prudent sur les réseaux sociaux. Tu ne sais jamais comment peut se propager tes commentaires.

Conseil : quand tu publies quelque chose sur les réseaux sociaux, imagine que tu le cries dans la cours de ton établissement scolaire alors qu’elle est remplie d’élèves et de professeurs. Tu peux ainsi plus facilement mesurer la portée de ton message et décider si tu peux le publier sous cette forme. 

La liberté d’expression est un des principes fondateurs de notre pays. Cela ne veut pas dire que l’on a le droit de dire n’importe quoi, que cela soit dans la vie réelle ou sur le web. Les pouvoirs publics sont de plus en plus sévères sur le sujet. Fais surtout preuve de bon sens avant de publier un message.

Dernier conseil : Ne soit pas impulsif ! Sous le coup de la colère, on peut publier des commentaires qui dépassent notre pensée. Mais une fois mis en ligne, c’est souvent trop tard ! Alors, avant de cliquer sur le bouton “publier”, réfléchis-y à deux fois et réserve-toi quelques secondes de réflexion.

Source : La foire aux questions de la liberté d’expression – Le Monde et Médias sociaux et liberté d’expression

 

Commentaires (1)

  1. […] Liberté d’expression et réseaux sociaux : ce que je peux dire ou pas – Geek Junior &#8… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus
Accepter les Cookies
x